Conférence passée – Avril 2021

CONFÉRENCES PRÉCÉDENTES

LES PREMIERS BOURGEONS D’OPPORTUNITÉ

Le 20 avril 2021
Mot d’ouverture et points de régie interne
Gabriela Dobos, Directrice CMPQ
  • Notre prochain événement sera un « cocktail lounge » qui se tiendra le 18 mai. Ce sera une soirée de réseautage et de jeux.
  • Gabriela remercie tous les partenaires du milieu de l’éducation, et les partenaires corporatifs et de soutien.
  • Elle remercie aussi Toc Toc Communications pour leur travail créatif utilisé dans le cadre de cet événement.
Introduction du présentateur
Gabriela Dobos, Directrice CMPQ

Cette conférence met en vedette le présentateur suivant:

Jeremy Miller: Conseiller en image de marque, Conférencier, Auteur à succès: Sticky Branding (Je vous aide à développer votre marque)!

Identifier les premiers bourgeons d’opportunité

M. Miller débute la conférence en soulignant l’importance des initiatives perturbatrices lors de périodes de transformation. L’ère de la Covid-19 a créé une ligne de démarcation claire par laquelle plusieurs besoins et comportements ont changé dans nos vies et nous pouvons nous attendre à ce que ces changements subsistent bien après la pandémie. C’est effectivement une expérience transformatrice qui doit être vue comme une grande opportunité de regarder les choses d’un angle différent, d’innover et de trouver de meilleures façons de fonctionner afin de créer un avantage compétitif. De nombreux besoins d’aujourd’hui deviendront les marchés de demain. Le paysage dynamique est rempli d’opportunités et c’est ici que les bourgeons de demain résident. Toutefois, M. Miller insiste sur l’importance de mettre en perspective les besoins émergents et ceux demeurant constants dans le temps malgré un environnement changeant. Les besoins constants sont aussi un domaine pouvant bénéficier d’innovation et d’optimisation alors que nous traversons une période de transformation.

Voici les questions clés que vous devez vous poser afin d’identifier les « premiers bourgeons » :

  1. Qui a présentement besoin de votre entreprise et de son expertise afin de réussir?
  2. Quels produits et services pouvez-vous fournir afin de régler des problèmes réels et offrir de la valeur?
  3. Comment pouvez-vous vendre et livrer vos services de façon proactive aux personnes qui en ont le plus besoin?

Les participants ont ensuite été invités à discuter en petits groupes des bourgeons potentiels et les secteurs de changement qui vont façonner le marché pharmaceutique canadien. Les sujets principaux partagés sont résumés ci-dessous:

  • Une augmentation de l’intérêt et des investissements au niveau des dossiers médicaux électroniques (DME) a été observée au cours de la pandémie. Ceci est une opportunité pour l’industrie pharmaceutique de développer de nouveaux outils mieux adaptés aux DME afin d’aider les médecins à gérer leur pratique de façon plus efficiente.
  • Les canaux de communication devraient être centralisés afin de mieux susciter l’engagement des professionnels de la santé tout en fournissant une valeur ajoutée. La pandémie a forcé l’adoption d’une nouvelle façon de travailler dans l’industrie pharmaceutique en regard des employés entrant en contact avec les clients. Le fait de n’avoir qu’un seul point de contact par expert médical est maintenant l’approche privilégiée. Cela est plus rentable pour l’industrie mais également plus efficace pour les professionnels de la santé sur le plan du temps.
  • L’intégration d’une culture centrée sur le patient à travers différents secteurs de l’industrie pharmaceutique afin de mieux échanger avec les patients.

La promotion de l’autonomisation du patient et le développement d’outils créatifs pour répondre aux besoins des patients en termes d’information.

La transition d’un modèle d’affaires axé sur les relations vers un modèle axé sur la marque

Une des transformations les plus significatives de l’industrie pharmaceutique canadienne à laquelle nous pouvons nous attendre sera au sein de la force de vente. Comme les échanges virtuels et la télémédecine deviennent de plus en plus présents dans le secteur de la santé, nous observerons une lente transition au cours des prochaines années d’un modèle axé sur les relations d’affaires vers un modèle axé sur la marque. Les échanges virtuels ne constituent pas l’approche optimale pour développer du capital humain. Ceci forcera des changements dans la façon de communiquer avec nos clients et de diffuser l’information.

L’industrie pharmaceutique utilise fréquemment des termes abstraits pour livrer des messages. Même si ceux-ci peuvent sembler attrayants, ils sont compliqués à retenir et à partager. Par conséquent, l’industrie s’appuie toujours beaucoup sur les relations humaines pour tisser des liens avec ses clients. M. Miller propose quant à lui l’emploi de termes concrets dans tout type de communication, qu’elle soit interne ou externe. Lorsque vous transmettez votre message de façon claire et concise, vous peignez une image dans l’esprit des gens et l’idée devient plus ancrée, significative et partageable.

Notre style de communication a besoin d’évoluer vers un langage simple et clair qui est accessible aux clients afin qu’ils puissent s’identifier à l’idée et s’en souvenir. Ceci vous permettra non seulement de communiquer de façon plus efficace, mais aura aussi un impact sur la façon de promouvoir vos produits et services pour éventuellement voir peu à peu un changement dans les comportements.  

Voici les éléments à garder en tête lorsque vous souhaitez véhiculer un message :

  • Court: 10 mots ou moins;
  • Descriptif: explication claire;
  • Mémorable: facile à partager, difficile à oublier.

Enfin, M. Miller souligne l’importance de la créativité lors de périodes de transformation. Il note que la plupart des technologies ayant gagné en popularité lors de la pandémie existaient déjà. Le contexte de la Covid n’a agi que comme accélérateur et pas tant comme agent de changement. Les individus et entreprises créatives ont été en mesure d’exploiter les technologies actuelles tout en tirant parti de la dynamique, en implantant de nouvelles façons de faire et en créant un changement perturbateur. C’est précisément le type d’approche dont nous avons besoin afin de changer les comportements et modifier les conventions de l’industrie. Malheureusement, nous avons observé une baisse constante dans la créativité au cours des dernières décennies. Les gens sont de moins en moins enclins à explorer leur côté créatif et ceci est d’autant plus vrai dans un environnement de travail. Nous avons besoin de favoriser une culture créative au travail pour prendre les défis auxquels nous faisons face et les transformer en « bourgeons » d’opportunité. À la fin de toute cette crise, les entreprises qui agissent en premier et qui s’adaptent le plus rapidement seront les marques cheffes de file de chaque industrie.

Questions

Q: Comment réussir à utiliser un langage clair et simple dans nos messages lorsque nous œuvrons dans un environnement hautement réglementé?

R: Je crois que l’industrie pharmaceutique a besoin d’inciter les organismes réglementaires à innover dans leur approche en regard de la communication et la diffusion d’information. Toutefois, l’idée clé pour l’industrie est de se concentrer sur le caractère clair du contenu en utilisant des mots simples et concrets plutôt que de mettre l’accent sur les déclarations de bénéfices de produits.

Q: Avez-vous une histoire de marque favorite à partager avec nous dans laquelle un novice a connu du succès dans cette ère d’énorme compétition?

R: Un centre de conditionnement physique en Ontario a réussi à innover son approche et à augmenter ses revenus même lorsqu’il devait être fermé pour la plus grande partie de l’année. Ce centre a réalisé un travail remarquable en identifiant un bourgeon d’opportunité et fait la transition vers des programmes de conditionnement physique virtuels. Étonnamment, leurs programmes ont eu beaucoup de succès et ils ont même été en mesure d’en octroyer des licences à d’autres centres.

Hajar Jarine
Pigiste en rédaction médicale
(438) 580-7913
Hajar.Jarine@gmail.com

Retour en haut